DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Arctic Sea : demande de rançon

Vous lisez:

Arctic Sea : demande de rançon

Taille du texte Aa Aa

Rebondissement dans l’affaire Arctic sea. L’armateur finlandais a reçu une demande de rançon. La thèse d’un acte de piraterie semble donc se préciser deux semaines après la disparition du cargo et de son équipage russe de 15 marins.

Pour leur sécurité, la police finlandaise, au coeur de l’enquête, distille les informations avec parcimonie. “Eh bien en fait, la police ne peut pas faire de spéculations, explique un officier de police finlandais. Nous devons baser notre enquête sur les faits criminels établis, et dans ce cas, on peut parler de prise d’otages et de chantage aggravé.” Parti de Finlande le 23 juillet à destination de l’Algérie, l’Artic Sea n’a plus donné officiellement de nouvelles depuis son passage, une semaine plus tard au large d’Ouessant. Plusieurs sources le signalaient vendredi au large du Cap Vert. Les ports de l’archipel ont reçu pour consigne de refuser d’approvisionner le navire en nourriture et carburant. Une frégate russe en provenance de Méditerranée faisait route vers cette zone. Pas moins de 20 pays participent aux recherches. D’après la Commission européenne, l’Arctic Sea aurait été victime de deux attaques, une au large de la Suède et une autre au large du Portugal. Si l’acte de piraterie se confirme, il s’agira d’une première dans les eaux européennes.