DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Polémique au Japon, le jour de l'anniversaire de sa capitulation en 1945

Vous lisez:

Polémique au Japon, le jour de l'anniversaire de sa capitulation en 1945

Taille du texte Aa Aa

La présence des anciens Premiers ministres Shinzo Abe et Junichiro Koizumi n’est pas passé inaperçue ce samedi au sanctuaire controversé de Yasukuni. Un site qui symbolise le passé militariste du pays. Il honore les esprits de 2,5 millions de soldats tombés au champ d’honneur, mais aussi 14 criminels de guerre condamnés par les Alliés après 1945.

Des Japonais voit dans les visites d’Abe et Koïzumi, un geste électoraliste. “Tout ça, c’est pour récolter plus de votes aux élections, explique Hironobu Yasuda, un passant. Personnellement, je trouve ça détestable qu’ils utilisent le sanctuaire et ce jour dans un but politique.”

Des élections législatives sont prévues le 30 août au Japon. Pour une majorité des visiteurs du sanctuaire de Yasukuni, ce site ainsi que le 15 août est un rappel qu’il ne faut pas répéter le passé.

L’actuel premier ministre a exprimé ce samedi ses remords et ses condoléances à toutes les victimes pour les souffrances infligés par le Japon, en “particulier aux peuples d’Asie,” a-t-il précisé.