DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vague de critiques après l'accord militaire américano-colombien

Vous lisez:

Vague de critiques après l'accord militaire américano-colombien

Taille du texte Aa Aa

Les Etats-Unis pourront bien utiliser des bases militaires en Colombie. L’accord a été confirmé par le ministère colombien des affaires étrangères. Washington et Bogota veulent renforcer leur collaboration dans la lutte contre le trafic de drogue et le terrorisme.

Cette entente suscite de fortes réticences dans la région. Le président du Mexique apporte lui, son soutien à son homologue colombien: “sur la base de la politique étrangère mexicaine et des liens étroits que nous avons avec les Colombiens, a souligné Felipe Calderon, nous respectons la décision que tout pays prend pour protéger sa souveraineté et la sécurité de ses citoyens.” Les Américains pourront utiliser sept bases colombiennes pour mener des opérations de surveillance aérienne antidrogue et antiterroriste dans l’océan pacifique. En Amérique latine, les critiques ne se sont pas faites attendre. Pour l’Equateur et le Vénézuéla, cet accord menace la stabilité de la région. Le Brésil a exigé des garanties pour que les missions des troupes américaines se cantonnent bien au territoire de la Colombie. En réponse, le président colombien Alvaro Uribe a souhaité que l’accord avec Washington puisse servir d’exemple en vue d’un renforcement des relations militaires avec Brasilia et d’autres pays d’Amérique du Sud.