DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Afghanistan : fin de campagne dans la crainte de nouvelles violences

Vous lisez:

Afghanistan : fin de campagne dans la crainte de nouvelles violences

Taille du texte Aa Aa

Alors que le matériel de vote est en train d‘être acheminé tant bien que mal à travers le pays, les candidats ont tenté une dernière fois de convaincre les 17 millions d‘électeurs de les soutenir. Ces scrutins présidentiel et provinciaux se tiendront sous haute sécurité. 200.000 Afghans et 100.000 soldats étrangers seront mobilisés pour empêcher les Talibans d’attaquer les bureaux de vote. Leur menace fait craindre une forte abstention.

Pour l’instant, Hamid Karzaï est crédité de 45% des intentions de vote. Un résultat insuffisant pour que le président sortant soit élu dès le premier tour. A moins que l’appui de l’ancien chef de guerre controversé Abdul Rashid Dostum, de retour d’exil, ne permette à Hamid Karzaï de distancer son principal rival: Abdullah Abdullah. Sa campagne a pris de manière surprenante au sein de l’opinion afghane. Cet ancien ministre des affaires étrangères a réuni à Kaboul plus de 10.000 supporters. Il rassemblerait 25% des suffrages lors de ce scrutin qui pourrait être plus serré que prévu.