DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Clotilde Reiss libérée

Vous lisez:

Clotilde Reiss libérée

Taille du texte Aa Aa

La liberté sous caution pour la Française Clotilde Reiss. La jeune universitaire sera hébergée à l’ambassade de France à Téhéran, le temps que la justice iranienne se prononce sur son sort. Elle est notamment accusée d’incitation à l‘émeute lors de manifestations post-électorales à Ispahan.

Pour son père, on se rapproche du but. “Je suis très heureux, a réagi Rémi Reiss, on est tous évidemment dans l’euphorie parce que c’est une première étape très importante. La prochaine étape, eh bien ce sera le retour en France bien sûr, mais ça, on verra, dans les prochaines semaines.” En attendant, les procès collectifs d’opposants se poursuivent à Téhéran. Ce dimanche, ils étaient 25 à comparaître. Le procureur leur a reproché d’avoir fomenté depuis des années les troubles qui ont suivi la présidentielle du 12 juin. Au total ce mois-ci, plus de 125 dissidents ont été traduits en justice. Tous sont jugés pour avoir dénoncé des irrégularités lors du scrutin et avoir contesté dans la rue la réélection du président Ahmadinejad. Une réélection dont Paris avait ouvertement douté, envenimant ainsi des relations déjà mises à mal par le dossier nucléaire. Il aura fallu l’intervention de la Syrie dans l’affaire Reiss pour obtenir une concession de Téhéran.