DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les chefs de guerre afghans vont-ils reprendre la main ?


Afghanistan

Les chefs de guerre afghans vont-ils reprendre la main ?

La campagne touche à sa fin en Afghanistan. Jeudi, les électeurs voteront pour élire leur président.

Un scrutin marqué par le retour au premier plan des chefs de guerre qui ont embrasé le pays dans les années 90. Hamid Karzaï est le favori. Mais les sondages le créditent de 45 % des intentions de vote, ce qui pourrait le pousser vers un second tour. Le président sortant cherche donc à s’assurer un maximum de soutien. Dernier en date celui d’Abdul Rashid Dostum. Ce général turkmène controversé, accusé de violation des droits de l’Homme, a eu l’autorisaton de revenir d’exil. Et a appelé à voter pour Hamid Karzaï. Car l’actuel chef de l’Etat craint un homme : Abdullah Abdullah. Ancien bras droit du commandant Massoud, ancien ministre des Affaires étrangères, il a basé toute sa campagne sur la critique du président Karzaï. Un message qui a pris au fil d’immenses rassemblements. Dans le même temps, un autre chef de guerre, Gulbuddin Hekmatyar, a promis que les violences continueront tant que la force internationale restera dans le pays. ‘‘Nous ne participerons jamais à un gouvernement de marionnettes, de personnes corompues et de criminels contrôlé par des puissances étrangères’‘, a dit en substance Gulbuddin Hekmatyar. Pour les autorités afghanes, l’autre grand danger ce sont les talibans qui ont promis d’empêcher le bon déroulement du scrutin.La sécurité a été renforcée Toutefois 10 % des bureaux de vote devraient rester fermés le jour de l‘élection.
Prochain article

monde

L'OTAN renforce son dispositif anti-piraterie