DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Afghanistan : les Talibans font de la participation le grand enjeux de la présidentielle

Vous lisez:

Afghanistan : les Talibans font de la participation le grand enjeux de la présidentielle

Taille du texte Aa Aa

Les Afghans participeront-ils en masse à la présidentielle ? C’est la grande inconnue du scrutin de demain sur fond d’intensification des attaques des Talibans. Le gouvernement se dit confiant, mais appelle les médias à ne pas couvrir les probables violences le jour du vote pour ne pas effrayer la population. A Kaboul, la peur est palpable.

“Comme vous le voyez dans la rue, il y a beaucoup moins de monde que d’habitude, note un résident. Heureusement, certaines personnes sont déterminées à voter. D’autres pourraient effectivement ne pas voter à cause des attentats suicides.” La police et l’armée afghanes sont déployées en masse dans les villes. Elles sont épaulées par les soldats de l’ISAF, la force internationale de sécurité, dont le porte-parole assure qu’elle est parée à toute éventualité. “Nous avions prévu et anticipé que juste avant le scrutin, nous serions confrontés à un regain d’activité des insurgés,” a-t-il déclaré. Selon l’OTAN, moins d’1 % des bureaux de vote, soit environ 65, risquent d‘être attaqués demain. La sécurité sera en tout cas maximum : les électeurs devront franchir plusieurs barrages établis par l’armée et la police afghane avant d’atteindre les urnes. Les attaques des Talibans se sont multipliées à l’approche du scrutin. Hier, un kamikaze a fait exploser une voiture piégée contre un convoi militaire occidental sur une des principales artères de la capitale, faisant huit morts dont un soldat de l’OTAN et plus de 50 blessés.