DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Il n'y a plus d'espoir de retrouver des survivants de l'accident de la centrale hydroélectrique

Vous lisez:

Il n'y a plus d'espoir de retrouver des survivants de l'accident de la centrale hydroélectrique

Taille du texte Aa Aa

Des familles qui enterrent leurs morts… D’autres qui désespèrent de ne pas avoir de nouvelles de leurs proches, près de trois jours après l’explosion de la plus grande centrale hydroélectrique russe, située en Sibérie, 4 300 km à l’est de la capitale Moscou. Le bilan actuel est de 14 morts, 15 blessés et il y a plus de 60 disparus. Avec très peu d’espoir de retrouver des survivants…

“L’accident a créé un énorme mouvement de panique dans la population, raconte un habitant de la région. On ne pouvait plus faire le plein d’essence et les magasins avaient fermé leurs portes.” Selon les premiers éléments de l’enquête, une brusque élévation de la pression de l’eau dans l’une des dix turbines aurait provoqué des explosions en chaîne dans l’immense salle où se trouvent ces machines. Mais ce n’est là qu’une piste. Une chose paraît en revanche acquise : la vétusté de cette centrale est vraisemblablement à l’origine de l’accident. Mise en service en 1978, elle était alors considérée comme un joyau de la technologie soviétique. Mais les années ont passé et les installations ont souffert d’un manque d’entretien et de renouvellement des machines. Ce drame humain risque de se doubler d’une grave pollution dans le fleuve Iénisseï. Plusieurs dizaines de tonnes de produits pétroliers s’y sont en effet déversées.