DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'accueil réservé à Abdelbaset Al-Megrahi en Libye fait grincer des dents

Vous lisez:

L'accueil réservé à Abdelbaset Al-Megrahi en Libye fait grincer des dents

Taille du texte Aa Aa

En accueillant Abdelbaset Al-Megrahi en héros, jeudi soir, la Libye s’est attirée de vives critiques. Libéré par la justice écossaise pour raisons médicales alors qu’il purgeait une peine de prison à perpétuité pour l’attentat de Lockerbie, le Libyen a été salué par plusieurs centaines de personnes à sa descente d’avion à Tripoli. Un spectacle “profondément affligeant” a réagi David Miliband. Le ministre britannique des Affaires étrangères qui a prévenu les autorités libyennes que leur comportement dans les prochains jours ferait l’objet d’une grande attention.

Pour les familles des 270 victimes de l’attentat, cet accueil ajoute davantage de colère à la consternation suscitée par la libération. “On vient tout simplement de libérer un homme condamné pour le massacre de 270 personnes, on offre une victoire au terrorisme d’Etat, et les familles doivent regarder tout ça. 20 ans après, c’est l’ultime et triste chapitre de cette odyssée”, commente Bert Ammerman, qui a perdu son frère dans l’attentat. Le président américain Barack Obama s’est opposé à la libération de Megrahi, le seul homme condamné pour l’explosion d’un avion de la Pan Am le 21 décembre 1988 au dessus de la ville écossaise de Lockerbie. Crime pour lequel il s’est toujours dit innocent.