DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Opel : General Motors n'a toujours pas pris de décision

Vous lisez:

Opel : General Motors n'a toujours pas pris de décision

Taille du texte Aa Aa

General Motors n’a toujours pris aucune décision quant à l’avenir d’Opel. Du coup, le sort du constructeur automobile s’est invité dans la campagne électorale allemande.

General Motors doit normalement choisir un repreneur entre Magna et son partenaire russe Sberbank, et le fond belge RHJ. Berlin s’impatiente explique le ministre de l’Economie : “Nous avons fait tout ce que nous pouvions. Il y a deux offres sur la table, et toutes les deux ont été modelées selon les pressions que nous avons effectué, notamment l’offre Magna. Désormais c’est aux administrateurs américains de répondre à ce que nous avons entrepris”. Le gouvernement allemand s’est engagé à verser une aide publique de 4,5 milliards d’euros au constructeur si General Motors choisit l’offre de Magna. Aussi bien les chrétiens démocrates d’Angela Merkel que les libéraux de Franz Walter Steinmeier appuient en ce sens. Le chef de la diplomatie allemande : “Il ne peut y avoir des aides publiques que pour un projet qui nous convainque en Allemagne. Et le projet de Magna est le projet qui maintient en vie les quatre sites ainsi que la plupart des empois. Je vais continuer mon travail de conviction dans les prochains jours. Le gouvernement espère surtout que General Motors ne fermera pas la porte aux deux repreneurs ce qui serait mauvais signe pour les employés d’Opel. La chancelière Angela Merkel ne s’est pas exprimée sur le dossier.