DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le parlement écossais se réuni en urgence pour parler des conséquences de la libération d'Abdelbaset al-Megrahi

Vous lisez:

Le parlement écossais se réuni en urgence pour parler des conséquences de la libération d'Abdelbaset al-Megrahi

Taille du texte Aa Aa

Le parlement écossais a été convoqué d’urgence ce lundi à Edimbourg pour discuter de la libération d’Abdelbaset al-Megrahi. Le ministre de la justice Kenny MacAskill devrait défendre la décision du gouvernement devant les députés.

Le Premier ministre Alex Salmond a essayé de répondre aux multiples critiques dont son gouvernement fait l’objet depuis jeudi. Abdelbaset al-Megrahi avait été condamné à vie en 2001 pour l’explosion, au-dessus de la ville écossaise de Lockerbie, du vol 103 de la Pan Am en 1988. Relâché pour raisons médicales, il a été acceuilli en héros par la Libye. Atteint d’un cancer en phase terminale, al-Megrahi n’aurait plus que trois mois à vivre. Cette décision a provoqué de forte tensions entre Washington en Edimbourg. Les appels au boycott se sont multipliés de l’autre côté de l’Atlantique. Le scandale a pris de l’ampleur lorsque un des fils de Khadafi a affirmé que la libération de Megrahi était conditionnée à la signature d’accords énergétiques avec la Grande-Bretagne. Londres a immédiatement démenti tout marchandage avec Tripoli. Le ministre du commerce Peter Mandelson a assuré que si le cas al-Megrahi avait bien été évoqué à chaque discussion, sa libération n’a jamais figuré dans l’accord commercial. Saluant le retour d’al-Megrahi à Tripoli, le président libyen Mouammar Khadafi a pour sa part vanté le courage du gouvernement autonome écossais.