DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lockerbie : le ministre de la Justice écossais se justifie devant le Parlement

Vous lisez:

Lockerbie : le ministre de la Justice écossais se justifie devant le Parlement

Taille du texte Aa Aa

Libération d’Abdelbaset al-Megrahi, le ministre écossais de la Justice obligé de se justifier devant le parlement. Atteint d’un cancer de la prostate en phase terminale, le seul homme jamais condamné pour l’attentat de Lockerbie a pu quitter sa prison pour raison médicales. Selon le ministre de la Justice il était difficile de le refuser selon les lois écossaises. Kenny MacAskill regrette surtout la suite des événements : “C’est une source de profond regret que M. Megrahi ait été reçu de manière aussi inappropriée. Sans aucune compassion ou sensibilité pour les familles des 270 victimes de Lockerbie. Le gouvernement Libyen avait pourtant garanti que son retour serait traité de manière discrète et sensible”.

Cette réception avait suscité l’indignation de Washington et jeté l’opprobre sur l’Ecosse comme l’explique le chef des libéraux, Tavish Scott : “Le Premier ministre et son gouvernement ont divisé l’Ecosse, coupé notre nation de nombreux amis internationaux. Le week-end prochain le colonel Khadafi pourra parader avec Megrahi dans le cadre des célébrations du 40è anniversaire de son accession au pouvoir”. Des officiels libyens ont affirmé que la libération de Megrahi était liée à des accords énergétiques avec la Grande Bretagne ce que Londres a démenti. Moummar Khadafi a remercié Gordon Brown et loué le courage du gouvernement autonome écossais.