DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Iran : comparution des "cerveaux" des manifestations

Vous lisez:

Iran : comparution des "cerveaux" des manifestations

Taille du texte Aa Aa

Les cerveaux présumés des manifestations post-électorales sur le banc des accusés en Iran.

Le procès d’une vingtaine de personnalités réformatrices s’est ouvert aujourd’hui à Téhéran. Parmi elles, Saeed Hajjarian, ancien vice-ministre du renseignement devenu l’architecte du mouvement réformateur. Handicapé depuis une tentative d’assassinat il y a neuf ans, il encourt la peine de mort pour atteinte à la sécurité nationale. Depuis le 1er août, 140 personnes ont comparu devant le Tribunal révolutionnaire pour leur implication dans le mouvement de contestation qui a suivi la réélection du président conservateur Ahmadinejad le 12 juin. Officiellement, 30 personnes ont été tuées lors des manifestations. 4000 ont été arrêtées et 300 sont toujours en prison. Les chefs de l’opposition, Mir Hossein Moussavi et l’ancien président Khatami n’ont pas encore été interpellés.