DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les pompiers font reculer les incendies en Grèce grâce à l'affaiblissment des vents

Vous lisez:

Les pompiers font reculer les incendies en Grèce grâce à l'affaiblissment des vents

Taille du texte Aa Aa

Plus de 600 soldats du feu et un millier de militaires grecs sont à pied d’oeuvres épaulés par des renforts internationaux venus de France, d’Italie, de Chypre, d’Autriche et même de Turquie.

Les secours restent néanmoins vigilants dans la région d’Athènes qui a payé le plus lourd tribu aux flammes. Selon des chiffres communiqués par les autorités, plus de 150 habitations ont déjà été détruites et au moins 15 000 hectares de forêts sont partis en fumée. Des fronts actifs perdurent notamment à Porto Germeno mais aussi à Pikermi et à Marathon. Le monastère orthodoxe de Nea Makri a lui été évacué. Les îles de Zakynthos, d’Evia et de Skyros sont elles aussi confrontées aux feux. Cette relative accalmie a fait resurgir la colère des habitants des zones touchées à l’image de cette femme : “Pourquoi le gouvernement n’a t-il pas acheté plus de canadairs et d’hélicoptères pour lutter contre les feux d’aujourd’hui. Ils ont laissé les flammes ravager toute la Grèce et brûler mon pays”. La population accuse des promoteurs avides de récupérer des terrains constructibles et elle dénonce aussi des secours trop tardifs et mal coordonnés.