DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelle polémique autour des secours aux clandestins en Méditerranée

Vous lisez:

Nouvelle polémique autour des secours aux clandestins en Méditerranée

Taille du texte Aa Aa

La police italienne a récupéré ce mardi un groupe d’une cinquantaine de migrants au large de l‘île de Lampedusa. Ces clandestins sont de nationalité érythréenne. Ils portaient des gilets de sauvetage maltais. Jusque-là, à Malte, aucun officiel ne s’est exprimé sur le sujet. En tout cas, ce détail pourrait relancer la polémique autour des secours portées aux migrants en Méditerranée. Côté européen, l’Italie et Malte se renvoient la responsabilité de la prise en charge de ces clandestins.

Dernier exemple en date : jeudi dernier, cinq Erythréens ont été secourus par les gardes-côtes italiens. Ils ont raconté que durant leur traversée, soixante-treize de leurs compagnons étaient morts de faim et de soif. Les autorités maltaises ont reconnu avoir porté assistance à l’embarcation en question. Mais, selon Malte, les cinq migrants souhaitaient ne pas être emmenés ailleurs qu’en Italie. Ils ont donc poursuivi leur route. Cette version suscite des interrogations côté italien. “Nous allons mener une enquête, explique Renato Di Natale, procureur sicilien. Il s’agit de savoir si les Italiens ou les Maltais ont omis de porter l’assistance nécessaire à ces personnes”. Ces derniers mois, l’Italie a fortement durci sa politique en matière d’immigration. Un accord conclu avec la Libye permet à Rome de renvoyer les clandestins interceptés dans les eaux internationales. Cette politique est vivement critiquée par la gauche et par l’Eglise catholique.