DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Opel : General Motors ne serait plus vendeur

Vous lisez:

Opel : General Motors ne serait plus vendeur

Taille du texte Aa Aa

Le vice-président de General Motors est fermement atendu mardi à la chancellerie à Berlin pour y rencontrer les conseillers d’Angela Merkel ainsi que les représentants des “länders” oú Opel exploite ses usines en Allemagne. La pression est donc forte sur le constructeur américain pour qu’il face un choix entre les deux candidats à la reprise de Opel. Ils semble pourtant qu’une troisième solution se fait jour : General Motors dont la situation financière s’est améliorée, ne serait plus vendeur de Opel et chercherait à lever 4 milliards et demi de dollars ( un peu plus de 3 milliards d’euros) pour assurer à nouveau son statut de propriétaire de la marque allemande et de sa petite soeur britannique Vauxhall.