DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

GM envisagerait de conserver Opel

Vous lisez:

GM envisagerait de conserver Opel

Taille du texte Aa Aa

Et si Opel n‘était plus à vendre. La rumeur, d’abord publiée par le Wall Street Journal, s’est répandue comme une traînée de poudre. De nouveau confiant dans l’avenir, General Motors envisagerait de garder Opel afin de maintenir une présence sur le marché européen.

En choisissant cette volte-face, le constructeur automobile américain tournerait le dos à l’option privilégiée par le gouvernement allemand. Le vice-chancelier Frank-Walter Steinmeier l’a encore répété, Berlin souhaite qu’Opel soit vendu à l‘équipementier canadien Magnat, qui garantit de préserver les quatre sites allemands. La possibilité que GM conserve Opel inquiète également les syndicats. Selon leur principal représentant Klaus Franz, GM projète de fermer deux des quatre sites allemands: Eisenach et Bochum. Inacceptable pour les salariés, dit-il. Hier, à Berlin, s’est tenue une réunion au sommet entre responsables du gouvernement et de General Motors. Officiellement toujours pour tenter de trouver un accord sur une reprise d’Opel. L’impasse qui se prolonge rend en tous cas les salariés d’Opel amers : “Ils sont incapables de se mettre d’accord”, commente l’un d’entre eux. “Je pense que GM n’a jamais voulu vendre Opel”, lance une autre. “Tout ça ne nous mène nulle part”, renchérit un troisième- Si General Motors choisit de conserver sa filiale, encore faudra-t-il s’en donner les moyens en rassemblant 4,5 milliards d’euros. Une somme que le gouvernement allemand est prêt à verser, mais uniquement dans le cas d’un reprise par le canadien Magnat.