DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La dynastie des Kennedy

Vous lisez:

La dynastie des Kennedy

Taille du texte Aa Aa

Le mythe des Kennedy naît dans les années 20 avec cette tribu de neuf enfants, fils et filles de Joseph et Rose Kennedy, tous nés entre 1915 et 1932, et dont plusieurs sont promis à la célébrité.

Le mythe éclot véritablement en 1961. John Fitzgerald Kennedy, le deuxième fils, alors âgé de 43 ans est élu président des Etats-Unis. Et avec lui, c’est la beauté, la jeunesse, le charisme, les idées neuves et le glamour qui entrent à la Maison blanche. Sa très belle épouse Jacky et leurs très jeunes enfants, Caroline et John junior conquièrent le cœur des Américains et bien au-delà. Mais le 22 Novembre 1963, le mythe s’enflamme. En pleine gloire et en pleine jeunese, JFK est assassiné à Dallas. L’onde de choc dépasse de très loin les frontières du pays. A ses funérailles, la foule en pleurs et les images des enfants pris dans l’immensité de l‘évènement et de leur mère, voilée de noir, resteront gravées dans l’histoire. Le clan Kennedy est au complet, Ted, en première ligne. Adam Clymer, auteur d’“Edward M. Kennedy: A Biography”: “Ted était très proche d’eux. D’abord, très proche de JFK qu’on appelait Jack, c‘était son parrain. Il siégeait au Sénat lorsqu’il appris la nouvelle de Dallas. ça a été un choc indescriptible.” Edward, dit Ted est le petit dernier de la famille. Il a quatre frères dont l’aîné, mort à la guerre en 1944. C’est dire l’importance des liens qui unissent les trois frères, John, Robert et Ted. Lorsque John est assassiné, Ted a 31 ans. Et lorsque Robert décide de se présenter aux présidentielles, Ted craint le pire, avec raison… Adam Clymer: “Il s’inquiétait de la candidature de Robert à la présidentielle. Il craignait un assassinat. Et quand Robert a été tué par balle, il est tombé dans une profonde dépression. C’est la façon la plus simple de décrire ce qui lui est arrivé. Il lui a fallu plusieurs mois avant de remettre les pieds au Sénat.” Ted reviendra sur la scène politique et mettra même un point d’honneur à poursuivre l‘œuvre familiale. Mais un scandale dont il prendra difficilement la mesure le poursuivra longtemps et mettra un point final à ses ambitions présidentielles. Des neuf enfants de Rose et Joe, une seule est encore en vie aujourd’hui. Adam Clymer: “C’est la fin de l‘ère Kennedy. Mais il n’y a pas de raison de penser que c’est la fin des valeurs que Ted Kennedy défendait au sein du parti démocrate. Mais oui, je pense qu’il est évident que c’est la fin d’une époque. “ C’est la fin de la dynastie Kennedy première génération, marquée par le succès et les tragédies. Reste tout de même une héritière légitime: Caroline, fille aînée de John. Elle est aujourd’hui la seule dépositaire directe des valeurs de son clan après la mort de son frère il y a 10 ans et elle ne cache pas ses ambitions politiques.