DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Qui remplacera le plus puissant des dirigeants politiques chiites d'Irak ?

Vous lisez:

Qui remplacera le plus puissant des dirigeants politiques chiites d'Irak ?

Taille du texte Aa Aa

Le chef du conseil suprême islamique d’Irak, Abdel Aziz al-Hakim, décédé mercredi en Iran, n’a pas encore été rapatrié que la question de sa succession en vue des législatives irakiennes de janvier se pose.

Comme l’explique un membre de son parti, le CSII, “la mort d’al-Hakim va avoir un impact sur la situation politique. Je pense que sa mort va boulerverser le processus politique car c‘était une personnalité influente dans l’arène politique irakienne. Sa mort affectera de manière négative le processus politique, mais je demande à Dieu de nous aider à la compenser.” Al-Hakim est mort d’un cancer des poumons deux jours après l’annonce de la formation d’une large coalition chiite, l’Alliance nationale Irakienne. Sa mort laisse le plus important des partis de cette coalition, le CSII, affaibli et en proie à une lutte interne de pouvoir. L’Alliance résistera-t-elle à ces bouleversements ?Elle est sensée se présenter contre le parti chiite Dawa du Premier ministre irakien en janvier.