DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Colombie tenue de s'expliquer au sommet de l'Unasur

Vous lisez:

La Colombie tenue de s'expliquer au sommet de l'Unasur

Taille du texte Aa Aa

Le président de la Colombie Alvaro Uribe se retrouve au banc des accusés au sommet des pays d’Amérique du Sud.

Ce vendredi a lieu en Argentine, à Bariloche, le sommet de l’Unasur. Et la Colombie va devoir expliquer, rassurer et convaincre ses voisins que l’accord qu’elle a signé mi-août avec les Etats-Unis n’est pas une menace pour la stabilité régionale. Sous haute sécurité, dans cet hôtel, les débats risquent d‘être très vifs. Le Vénézuéla a menacé de couper tous les ponts avec la Colombie. Le Brésil, l’Argentine et l’Equateur attendent des garanties. L’accord signé par Bogota permet aux Etats-Unis d’utiliser sept bases militaires sur le territoire colombien dans le cadre d’opérations contre le trafic de drogue, les guérillas et plus généralement contre le terrorisme. En juillet, l’Equateur avait refusé de renouveler un tel accord et banni les troupes américaines de son territoire. Un envoyé spécial américain est venu expliquer la position de Washington. Mais pour l’heure, les voisins de la Colombie pourraient tout aussi bien faire partie de ces manifestants qui réclamaient, hier à Bariloche, le retrait des troupes américaines du continent et appelaient à l’unité de l’Amérique latine…