DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Confusion au Gabon au lendemain de l'élection présidentielle

Vous lisez:

Confusion au Gabon au lendemain de l'élection présidentielle

Taille du texte Aa Aa

Les Gabonais ont été nombreux à se rendre aux urnes et aucun incident majeur n’a été signalé, malgré des retards et le désistement en plein vote de l’un des candidats. Mais quelques heures après la clôture du scrutin, les trois favoris ont chacun revendiqué la victoire.

Le Parti démocratique gabonais a déclaré son candidat vainqueur : il s’agit d’Ali Bongo, le fils du président Omar Bongo décédé en juin après 41 ans au pouvoir. L’ancien ministre de l’intérieur André Mba Obame a lui aussi affirmé qu’il serait proclamé président. Il s’est dit en tête dans quatre des neuf provinces du pays. De même, l’opposant historique Pierre Mamboundou a estimé l’avoir emporté. Pourtant, les résultats officiels ne devraient pas être annoncés avant mercredi. Plus de 300 observateurs ont surveillé le déroulement de l‘élection. Désormais, de nombreux analystes et candidats redoutent que quelque soit son issue, des troubles n‘éclatent dans ce pays, important producteur de pétrole, de manganèse et de bois : des richesses qui restent aux mains de quelques-uns.