DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Japon : changement net de cap politique

Vous lisez:

Japon : changement net de cap politique

Taille du texte Aa Aa

Le Japon change de cap politique. Les journaux nippons soulignent que si les électeurs ont voté en masse pour l’opposition c’est surtout pour punir les conservateurs du Parti Libéral Démocrate au pouvoir depuis un demi-siècle.

La victoire revient à cet homme, Yukio Hatoyama. Le leader du parti centriste va endosser le rôle de Premier ministre : “Cela a pris du temps mais nous avons rejoint la ligne de départ. Bien sûr ce n’est pas notre destination. Enfin nous sommes en mesure de mettre en place de nouvelles politiques qui répondront à l’attente de la population”. Taro Aso restera comme le chef du gouvernement de la débâcle électorale. Car la défaite est significative. Le PLD ne compte plus que 119 députés contre 300 auparavant. Et la vieille garde du parti est décapitée, plusieurs dirigeants ont été battus dans leurs circonscriptions. Les Japonais attendent des changements significatifs dans l’exercice du pouvoir… “J’espère que contrairement au PLD ils vont faire le grand nettoyage, notamment dans la bureaucratie” explique un homme. “Je pense que c’est difficile de changer, mais s’ils ne mettent pas en oeuvre leurs promesses, je ne pensent pas que les électeurs resteront muets” ajoute un autre. Après un demi-siècle de parti unique de fait, ces élections pourraient constituer l’avènement d’un véritable bi-partisme au Japon. Le PLD va devoir se refondre pour survivre. Quant aux centristes il doivent désormais passer l’examen du pouvoir. La situation économique nationale n’est pas au beau fixe, néanmoins ce matin, la bourse a salué le changement de cap politique voulu par les électeurs.