DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rentrée chargée pour les eurodéputés

Vous lisez:

Rentrée chargée pour les eurodéputés

Taille du texte Aa Aa

La cloche a sonné pour les nouveaux eurodéputés. Et leur programme de rentrée s’annonce chargé avec quatre grands dossiers : la désignation du Président de la Commission européenne et de ses commissaires, le référendum irlandais sur le traité de Lisbonne, le réchauffement climatique et l’immigration.

Dossier numéro un : le cas Barroso. Le président sortant de la Commission européenne a le soutien des 27 Etats-membres pour effectuer un second mandat de cinq ans. Mais voilà, son sort dépend du vote des eurodéputés qui doivent déjà décider, le 10 septembre quand voter : avant ou après le référendum irlandais sur le traité de Lisbonne, le 2 octobre. C’est la deuxième fois en un an que les Irlandais se prononcent sur le texte, qui est cette fois assorti de garanties sur la préservation de certaines prérogatives nationales. L’Allemagne n’a toujours pas ratifié le traité. Quant à la Pologne et la République tchèque, elles attendent le vote Irlandais pour s’exécuter. Si tout se passe bien, le traité de Lisbonne pourrait entrer en vigueur le 1er janvier. Autre grand chantier : celui de la lutte contre le réchauffement climatique avec le sommet de Copenhague en décembre, sous l‘égide des Nations unies. L’Union européenne espère amener ses partenaires, et notamment les grands pollueurs que sont les Etats-Unis et la Chine, à adopter des objectifs ambitieux en termes de réduction des émissions de CO2. Enfin, les 27 tenteront de mieux coopérer en matière d’immigration. La Suède, qui occupe la présidence tournante de l’Union veut soumettre au parlement plusieurs propositions ce mois de septembre, notamment l’idée d’une répartition des réfugiés et des demandeurs d’asile entre les différents pays européens. Une idée soutenue par l’Espagne, l’Italie et Malte, mais très controversée ailleurs.