DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cinq ans après, Beslan se souvient et commémore la terrible prise d'otages dont elle fut le théâtre

Vous lisez:

Cinq ans après, Beslan se souvient et commémore la terrible prise d'otages dont elle fut le théâtre

Taille du texte Aa Aa

Le 1er septembre 2004, des terroristes séparatistes tchétchènes armés prennent un millier de personnes en otage dont une majorité d’enfants dans l‘école numéro 1 de la ville située en Ossétie du Nord.

La tragédie va près de trois jours et se terminer par un bain de sang toujours controversé comme le dénonce cette représentante d’une ONG russe : “Beslan n’a pas été un tournant en matière de terrorisme. Il a semblé plus faible par la suite mais la réalité est toute autre. En fait, il y a eu une période d’accalmie mais malheureusement, cette période a pris fin et le terrorisme est revenu car les leçons de Beslan n’ont pas été tirées, et les coupables n’ont pas été punis”. Le 3 septembre après 52 heures de siège, les forces spéciales russes donnent l’assaut contre le commando pro-tchétchène qui réclamait le retrait des troupes russes de Tchétchénie. Le bilan est lourd : plus de 330 morts dont 186 enfants. En mai 2005, le seul preneur d’otage survivant qui se dit innocent est jugé. Un an plus tard, il est condamné à mort. Une peine qui est ensuite commuée en prison à perpétuité. Mais les familles continuent à dénoncer l’attitude de Moscou et certaines voix s’interrogent sur le rôle des forces russes dans l’assault. Les familles de Beslan ont déposé 200 recours contre le gouvernement russe devant la Cour européenne des droits de l’Homme.