DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne : une membre de l'ETA libérée par erreur

Vous lisez:

Espagne : une membre de l'ETA libérée par erreur

Taille du texte Aa Aa

Maité Aranalde, une membre de l’ETA soupçonnée d’avoir posé des bombes, a été libérée à la suite d’une erreur de procédure. Du coup, la justice espagnole a lancé ce mardi un mandat d’arrêt à son encontre. Maité Aranalde avait été extradée le 25 août de France en Espagne puis remise en liberté deux jours plus tard après avoir payé une caution de 12 000 euros. Les autorités françaises n’auraient pas remis tous les documents nécessaires.

“Est-ce que cela signifie que la coordination franco-espagnole va mal? Honnêtement, je vous dis que non, a déclaré le ministre espagnol de l’Intérieur. Cela signifie qu’il y a eu une erreur bureaucratique en France et je vous dis que les premiers à le regretter, ce sont les Français.” Quelques jours avant l’extradition de Maité Aranalde, la police française a procédé en Savoie à l’arrestation de membres présumés de l’organisation séparatiste basque et a découvert une douzaine de caches d’armes et d’explosifs. Selon la section antiterroriste du parquet de Paris, 600 kg de nitrate ont été saisi ainsi que 244 détonateurs et 4600 munitions.