DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Varsovie-Moscou: Tourner la page du passé

Vous lisez:

Varsovie-Moscou: Tourner la page du passé

Taille du texte Aa Aa

La Russie et la Pologne côte à côte pour commémorer à Gdansk le déclenchement de la Seconde guerre mondiale. Pour la première fois, un dirigeant russe, le Premier ministre Vladimir Poutine, est à Westerplatte, là où furent tirés les premiers coups de canons de cette guerre le 1er septembre 1939. Son discours est très attendu, une majorité de Polonais estime en effet que Moscou partage avec Berlin la responsabilité de ce conflit.

Mais pour Vladimir Poutine, pas question de nouvelle polémique. “En tenant compte de toutes les nuances de l’Histoire, sachant les objectifs de toutes les parties, n’imposons pas de points de vue. Il faut tourner la page du passé. Nous devons marcher ensemble vers l’avenir.” Un premier rassemblement a eu lieu à l’aube devant le monument aux morts, hommage aux défenseurs de la base polonaise. En 1939, pendant sept jours, ils ne furent que 180 à lutter contre 3500 soldats allemands. Pour Donald Tusk, le Premier ministre polonais, le devoir de mémoire est essentiel. “C’est une commémoration que les Polonais ne veulent utiliser contre personne. Elle doit au contraire servir de rappel parce que nous savons que l’oubli ou la falsification de l’Histoire finissent par conduire à de nouveaux désastres.” Une vingtaine de dirigeants vont assister cet après-midi aux commémorations. Parmi eux, la chancelière allemande Angela Merkel ou le Premier ministre français François Fillon.