DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'affaire al-Megrahi à nouveau en débat au parlement écossais

Vous lisez:

L'affaire al-Megrahi à nouveau en débat au parlement écossais

Taille du texte Aa Aa

L’affaire al-Megrahi n’en finit pas de faire parler d’elle, le parlement écossais s’est à nouveau réuni ce matin après la publication de différentes correspondances sur le sujet entre Londres et Edimbourg.

Depuis que le ministre écossais de la Justice a décidé de libérer le lybien pour des raisons de santé le 20 août, la controverse n’en finit pas. Les révélations du Sunday Times ce week-end selon lesquelles Londres aurait soutenu son transfèrement en échange d’un contrat commercial, ont conduit les gouvernements britannique et écossais à publier de nouveaux documents hier. Ils attestent que Gordon Brown et son entourage ne voulaient pas que le condamné libyen meure en prison, et que la décision a été prise sans pression par les autorités écossaises. Condamné en 2001 à la prison à vie pour l’attentat de Lockerbie, al-Megrahi, atteint d’un cancer en phase terminale, n’en aurait plus que pour quelques semaines à vivre … La polémique sur la libération d’al-Megrahi n’a pas assombri le lancement des festivités du quarantième anniversaire de Mouammar Kadhafi au pouvoir. Hier ont débuté les commémorations qui dureront six jours en Libye. La plupart des dirigeants occidentaux ont refusé de faire le déplacement. 60 chefs d’Etat et de gouvernement ont assisté à la projection d’un clip retraçant les années de règne de Kadhafi. Une véritable mission de relation publique pour Tripoli, longtemps isolé sur le plan international.