DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La controverse autour de la libération d'Abdelbasset al-Megrahi continue d'enfler

Vous lisez:

La controverse autour de la libération d'Abdelbasset al-Megrahi continue d'enfler

Taille du texte Aa Aa

Londres aurait bien demandé à Edimbourg de prendre en compte ses relations avec la Libye dans le dossier de la libération du seul condamné pour l’attentat de Lockerbie.

Des documents publiés par Downing street révèlent en effet que la Grande-Bretagne aurait accepté d’inclure le Lybien dans un accord de transfert de prisonniers avec Tripoli, pour ne pas nuire à ses relations avec le régime de Khadafi. Cette publication fait suite à des accusations du Sunday Times selon lesquelles la libération d’al-Megrahi aurait été obtenue en échange d’un contrat pétrolier juteux. L’opposition britannique demande des comptes. Al-Megrahi a été condamné en 2001 à la prison à vie pour l’explosion d’un avion de la compagnie Pan Am au dessus du village écossais de Lockerbie qui avait fait 270 victimes, pour la plupart américaines. Atteint d’un cancer en phase terminale il a été libéré le 20 août dernier, officiellement pour raisons médicales. Ce mardi matin et pour la deuxième fois en dix jours, le Parlement écossais s’est réuni en séance extraordinaire pour débattre de cette libération controversée.