DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Veiller pour se souvenir à Beslan

Vous lisez:

Veiller pour se souvenir à Beslan

Taille du texte Aa Aa

La nuit est tombée sur la petite ville d’Ossétie du Nord mais les survivants et les proches des victimes continuent d’affluer devant les ruines de l‘école numéro 1. C’est ici qu’il y a cinq ans se déroulait une sanglante prise d’otage. L’heure est au recueillement, fleurs à la main on pleure un enfant ou un copain de classe disparu.

Des veillées auront lieu durant trois jour. Deuil, tristesse, colère aussi. Les proches des 332 victimes, parmi lesquelles 186 enfants, regrettent qu’aucune enquête indépendante n’ait encore fait toute la lumière sur les circonstances de cette prise d’otages et l’intervention controversée des forces de l’ordre russes.