DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La protestation des enseignants italiens prend de l'ampleur

Vous lisez:

La protestation des enseignants italiens prend de l'ampleur

Taille du texte Aa Aa

Dans plusieurs villes du pays, des manifestations sont organisées pour dénoncer la réforme voulue par le gouvernement. Cette réforme prévoit la suppression de plusieurs milliers de postes.

A Benevento, près de Naples, les manifestants occupent depuis plusieurs jours le toit d’une école. Ils ont été rejoints ce mercredi par Dario Franceschini, secrétaire du Parti démocratique (PD). “L’Etat met en œuvre le plus grand licenciement de masse de l’histoire italienne dans le secteur où il faudrait investir le plus, c’est-à-dire dans l‘éducation de nos enfants”, a ainsi affirmé le chef de la principale formation d’opposition. Les autorités parlent de non-renouvellement de postes d’enseignants partis à la retraite. Les syndicats, eux, accusent le gouvernement de brader l‘éducation et de précariser les enseignants. “Il ne s’agit pas d’une calamité naturelle, mais d’un choix bien précis des autorités”, s’indigne un des manifestants, qui déplore que l’Etat alloue ses ressources à d’autres secteurs que celui de l‘école publique. Le gouvernement a prévu de réduire le budget de l’Education nationale de huit milliards d’euros sur trois ans. Dans le même temps, le nombre d’enfants scolarisés reste le même d’une année sur l’autre : un peu plus de 6,7 millions d‘élèves. La rentrée des classes est prévue à la mi-septembre.