DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irlande : le soutien au Traité de Lisbonne s'érode

Vous lisez:

Irlande : le soutien au Traité de Lisbonne s'érode

Taille du texte Aa Aa

Oui ou non au Traité de Lisbonne ? A moins d’un mois du second référendum en Irlande, le soutien au texte faiblit dans les intentions de vote. Le oui recule de huit points et ne représente plus que 46% des sondés, selon une enquête du Irish Times. Or les responsables européens préviennent, il n’y aura pas de plan B.

José Manuel Barroso, Président de la Commission “continue à espérer que les Irlandais diront oui au Traité de Lisbonne après toutes les concessions que les autres Etats membres ont fait pour répondre aux problèmes qui ont été soulevés lors du dernier référendum. L’Irlande a beaucoup bénéficié de la solidarité européenne. Pour vous donner une idée, l’Irlande représente environ 1% du Produit intérieur européen et a bénéficié de 15% des réserves de la Banque centrale européenne. Si l’Irlande n‘était pas dans l’euro, si l’Irlande n‘était pas membre de l’Union européenne, elle aurait connu la banqueroute comme l’Islande.” Selon le sondage du Irish Times, le premier depuis le mois de mai, impossible de faire un pronostic tant les indécis sont nombreux. Ils représentent un quart des Irlandais interrogés. Ce qui est certain, c’est que la popularité du gouvernement de Brian Cowen est au plus bas, plombée par une crise économique profonde. Du coup, le référendum du 2 octobre pourrait tourner au vote sanction, même si une large majorité d’Irlandais se disent toujours pro-européens. En juin 2008, ils avaient rejeté le Traité à plus de 53%. Depuis, Dublin a obtenu des assurances sur le maintien de son commissaire à Bruxelles, celui de sa politique fiscale et le respect de la neutralité du pays. Reste à voir si ce sera suffisant. La modernisation de l’Europe institutionnelle en dépend.