DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Portugal : La suspension d'un journal télévisé suscite la polémique

Vous lisez:

Portugal : La suspension d'un journal télévisé suscite la polémique

Taille du texte Aa Aa

A moins d’un mois des élections législatives au Portugal, la suspension d’un journal télévisé suscite la polémique. Il faut dire que Jornal Nacional, présenté par Manuela Moura Guedes, est très critique à l‘égard du gouvernement socialiste. Pour protester contre la décision de la direction de la chaîne TVI, les responsables de l’information ont démissionné.

La réaction du Président de l’Entité Regulatrice de la Communication Sociale, l‘équivalent du CSA français, ne s’est pas faite attendre. “Je considère que c’est totalement inacceptable. Il me semble, puisqu’il s’agit d’une entreprise de communication sociale, que l’on ne peut ignorer les conséquences d’une telle décision en pleine période de campagne électorale”, s’insurge Azeredo Lopes. L’opposition de droite a aussitôt dénoncé une censure du gouvernement, ce que le Premier ministre réfute. “C’est une décision qui appartient exclusivement à l’administration de l’entreprise. Ni moi, ni le parti socialiste, ni même le gouvernement, n’avons influé sur cette décision. C’est pour cela que je trouve absolument injuste toutes les accusations portant sur une éventuelle influence du gouvernement ou du parti socialiste”, réplique José Socrates. Le chef du gouvernement avait pourtant accusé la présentatrice de se livrer à une véritable “chasse à l’homme” contre lui, notamment dans le traitement de l’affaire Freeport, une affaire de corruption présumée dans laquelle le Premier ministre sortant serait impliqué. L‘édition du journal, qui aurait dû être diffusé ce vendredi soir, portait justement sur ce dossier.