DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'OTAN à la rencontre de la population pour expliquer la frappe aérienne meurtrière

Vous lisez:

L'OTAN à la rencontre de la population pour expliquer la frappe aérienne meurtrière

Taille du texte Aa Aa

L’Otan enquête sur le raid aérien de vendredi qui aurait coûté la vie à des dizaines de civils afghans.

Une délégation emmenée par l’amiral américain Greg Smith s’est rendue à l’hôpital de Kunduz pour rencontrer des rescapés et leurs familles. Objectif, apaiser la tension avec la population, et recueillir des informations sur les circonstances du drame. Comme l’explique le militaire, lui et ses hommes essaient de recueillir le maximum d’informations sur les gens qui se trouvaient à proximité des deux camions citernes quand ceux-ci ont été frappés. Les deux engins auraient en effet été arrêtés par des Talibans qui auraient distribué de l’essence aux habitants d’un village voisin. Un chasseur F-15 américain, sur ordre d’un officier allemand, a alors tiré sur les deux camions, provoquant des explosisons et un énorme brasier. Selon les autorités locales, jusqu‘à 90 personnes seraient mortes. Ce samedi, des membres de la population locale ont commencé à enterrer leurs morts… Selon certains témoignages, des familles entières ont été décimées. L’Otan pour sa part a reconnu que des civils faisaient effectivement partie des victimes, sans qu’on en connaisse pour l’instant le nombre exact.