DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Israël relance la colonisation en Cisjordanie


monde

Israël relance la colonisation en Cisjordanie

Faisant fi des critiques internationales, le gouvernement Netanyahu a donné son feu vert ce lundi à la construction de 455 nouveaux logements dans des colonies juives, dont 89 dans celle de Maalé Adumim, près de Jérusalem.

La raison officiellement avancée est qu’il faut de nouveaux logements pour absorber la “croissance naturelle” des colonies existantes. Un cas fait cependant exception : celui de la colonie de Maskiot, dans la vallée du Jourdain. 20 logements vont y être construits pour accueillir des familles sans toit depuis le démantèlement des colonies de Gaza. Mais voilà, cette enclave fertile située en plein coeur de la Cisjordanie est considérée comme vitale pour le futur Etat palestinien. Ici, le coup d’accélérateur à la colonisation juive est vécu comme une provocation par les Palestiniens. A l’heure actuelle, pas moins de 300 000 colons juifs vivent en Cisjordanie dans une centaine d’implantations. Si le gouvernement israélien vient d’autoriser 455 nouveaux logements, il faut savoir que 2500 sont déjà en construction sans avoir reçu de permis. La colonisation concerne aussi Jérusalem-est, la partie arabe de la ville sainte, où sont installés 200 000 colons. Le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, avance que cette relance de la colonisation n’est en fait que le prélude à un éventuel moratoire de plusieurs mois, si les Palestiniens acceptent de reprendre les négociations de paix. Ces derniers, qui exigent un gel définitif, ne cachent pas leur déception. “Il croit qu’il peut tromper le reste du monde en disant qu’il veut arrêter ou suspendre la colonisation, ou la limiter, mais ce qu’il est en train de faire sous une variété de prétextes fallacieux, c’est poursuivre la colonisation, tout en réclamant un prix en échange,” a dénoncé Hannan Ashrawi, membre du Fatah. Principal allié d’Israël, Washington exige un gel de la colonisation en Cisjordanie comme préalable indispensable à la reprise des pourparlers de paix entre Israël et les Palestiniens. Et ce, alors que le nombre de colons n’a jamais cessé d’augmenter : il a plus que doublé depuis le début des années 90.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

150 euros pour un pantalon