DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Obama : Le discours de tous les dangers

Vous lisez:

Obama : Le discours de tous les dangers

Taille du texte Aa Aa

Le président américain joue gros ce mercredi soir. Devant le Congrès, le locataire de la Maison Blanche va s’efforcer de convaincre du bien fondé de sa réforme du système de santé. Et la bataille est loin d‘être gagnée. Le projet fait grincer des dents y compris dans le camp démocrate. Lundi, en déplacement dans l’Ohio, le président avait appelé à aller de l’avant : “Le Congrès et le pays débattent vigoureusement du sujet depuis maintenant plusieurs mois. Le débat a été constructif. Et c’est important parce qu’au final, nous devons avoir un bon résultat. Mais chaque débat, à un certain moment, doit s’achever. A un certain moment, il est temps de décider, à un certain moment, il est temps d’agir.”

La couverture maladie universelle, le candidat Obama l’avait promise aux Américains. Le défi est de taille: mettre en place une assurance publique en concurrence directe avec les assureurs privés. Aujourd’hui, 46 millions d’Américains sont dépourvus de couverture maladie. 25 millions d’autres sont sous-assurés. L’Etat ne prend en charge que les plus vulnérables avec le plan Medicare pour les plus de 65 ans, et le plan Medicaid pour les plus pauvres, la moitié sont des enfants. Le projet prévoit de rendre obligatoire la souscription à une assurance maladie publique ou privée car la réforme va coûter cher: près de 705 milliards d’euros sur 10 ans. L‘été a vu ce projet durement attaqué par ses adversaires, les républicains, qui y voient une tentative de prise en charge gouvernementale de la santé mais aussi l’aile droite du Parti démocrate.