DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Liban a nouveau plongé dans la crise politique

Vous lisez:

Le Liban a nouveau plongé dans la crise politique

Taille du texte Aa Aa

Saad Hariri, le premier ministre désigné a annoncé à la mi-journée qu’il renoncait à former un gouvernement d’union nationale après 73 jours de tractations difficiles. Il en a informé le président libanais Michel Sleimane. “J’annonce à tous les libanais que j’ai annoncé aujourd’hui au président de la république, que je renonce à former le gouvernement”.

Le Hezbollah, principal parti d’opposition appuyé par la Syrie et l’Iran, a rejeté la liste de ses ministres. Le cabinet proposé devait être composé de portefeuilles répartis entre la coalition majoritaire d’Hariri, le Hezbollah et un troisième groupe désigné par le chef de l’Etat. Soutenu par l’Occident, Saad Hariri possède une courte majorité parlementaire issu des élections de juin dernier. Désormais, Michel Sleimane va engager des consultations pour désigner un nouveau premier ministre qui pourrait être à nouveau Saad Hariri. Le pays du Cèdre est en proie aux difficultés politiques depuis des décennies marquées par de violents accès de violence.