DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

8 ans après les attentats, qu'en est-il d'Al-Qaida?

Vous lisez:

8 ans après les attentats, qu'en est-il d'Al-Qaida?

Taille du texte Aa Aa

Après le 11 septembre 2001, Al-Qaida devient la menace ultime pour les Etats-Unis et le reste du monde. La lutte contre le terrorisme est lancée, l’Afghanistan est la première cible. Repère des Talibans, le pays fait office de refuge pour l’organisation terroriste islamique d’Oussama Ben Laden.

en 2003, les Etats-Unis s’attaquent à l’Irak. Pour George W. Bush, Saddam Hussein est une menace. L’Irak soutiendrait Al-Qaida et possèderait des armes de destruction massives. Une guerre préventive remise en cause les années suivantes : le sénat américain reconnaîtra ainsi que ces accusations n‘étaient pas fondées. A l‘époque George Bush crie victoire. Pourtant ces deux guerres n’ont pas affaibli les djihadistes, au contraire : l’Europe l’apprendra à ses dépends. Le 11 mars 2004, des bombes explosent sur le réseau ferré madrilène. Bilan : 191 morts et 1.800 blessés. Nouvel électrochoc l’année suivante : cette fois, c’est la Grande-Bretagne fidèle alliée des Etats-Unis qui est visée. Les attentats de Londres font 56 morts et 700 blessés. Depuis, la menace Al-Qaida est plus diffuse. Oussama Ben Laden et son second Ayman al-Zawahiri restent introuvables et semblent incapable de commanditer des attaques de grande envergure. Les deux hommes se cacheraient au Waziristan, une région du nord-est du Pakistan qui échappe à tout contrôle. Au niveau idéologique, ils continuent leur travail de propagande, grâce à ces messages vidéos et audios diffusés sur Internet. Les idées d’Al-Qaida progressent toujours. L’organisation peut se targuer d’avoir fait récemment de nouveaux adeptes dans une partie du Sahel, après avoir séduit certains groupes au Moyen-Orient et en Afrique. Pour la majorité des experts, les deux guerres en Irak et en Afghanistan ont été contre-productives. En réaction, davantage de djihadistes ont rejoint les rangs d’Al-Qaida. Huit ans après les attentas du 11 septembre, bien que maintenue sous pression par l’administration Obama et ses alliés, la nébuleuse Al-Qaida reste insaisissable.