DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Hongrie et la Slovaquie brouillées par un différend linguistique

Vous lisez:

La Hongrie et la Slovaquie brouillées par un différend linguistique

Taille du texte Aa Aa

Un rendez-vous utile et réussi, ce sont les termes employés par Robert Fico, le Premier ministre slovaque, au sujet de sa rencontre hier avec son homologue hongrois Gordon Bajnai.

Les deux dirigeants se sont retrouvés à Szecseny, en Hongrie, pour tenter de faire retomber la tension qui persiste entre leurs deux pays. Budapest et Bratislava sont en froid depuis l’interdiction décrétée par Robert Fico, le 21 août dernier, d’une visite privée du président hongrois à Komarno, une commune slovaque à forte minorité hongroise. Et depuis dix jours en plus, une loi est en vigueur en Slovaquie qui interdit l’utilisation publique d’une langue autre que le Slovaque. Le texte a du mal à passer dans les localités où les Hongrois sont majoritaires. 10% de la population est d’origine hongroise en Slovaquie. Ces derniers ont d’ailleurs manifesté leur fort mécontentement le 1er septembre dernier. Dans un premier geste à l‘égard de la Hongrie, la Slovaquie a suspendu pour l’instant les amendes – jusqu‘à 5000 euros – dont est passible le recours à une autre langue que le Slovaque dans les services publics.