DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Etats-Unis : B. Obama appelle le secteur financier à ne pas entraver les réformes

Vous lisez:

Etats-Unis : B. Obama appelle le secteur financier à ne pas entraver les réformes

Taille du texte Aa Aa

Barack Obama ne veut pas favoriser un second plan de relance budgétaire pour les Etats-Unis. Le président américain a indiqué dans une interview que le premier plan, promulgué en février, est conçu pour durer. Plus tôt dans la journée, Barack Obama s’en est pris durement à ceux qui à Wall Street se complaisent dans les excès incontrôlés et refusent de tirer les leçons de la crise.

“Le seul moyen d‘éviter une crise de cette ampleur est de veiller à ce que les grandes entreprises ne puissent pas prendre de risques qui menacent notre système financier dans son ensemble et de s’assurer qu’elles ont les ressources pour affronter les pires tempêtes économiques” a déclaré le président. Barack Obama a rappelé les propositions émises au mois de juin pour mettre fin aux fragilités du système : renforcement du contrôle exercé par la réserve Fédérale sur les grandes institutions et création d’une autorité permettant de disposer des grandes institutions en déconfiture… “Je pense que Wall Street accepte le fait qu’il va y avoir des contrôles beaucoup plus importants, une réglementation plus dure. Mais je ne suis pas sûr que ce soit les bras grands ouverts. Wall Street n’a jamais bien accueilli les réglementations du gouvernement fédéral quelque soit leurs ampleurs” explique un analyste. Enfin, le président américain s’est prononcé contre un plafonnement des rémunérations variables, primes sujettes à l’indignation populaire. Une position qui à quelques jours du G20 à Pittsburgh risque de fâcher certains autres dirigeants occidentaux.