DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : l'affaire Cunsky continue à faire des vagues

Vous lisez:

Italie : l'affaire Cunsky continue à faire des vagues

Taille du texte Aa Aa

Le Cunsky est ce bateau qui a été coulé au large des côtes de la Calabre par la N’Drangheta, la mafia calabraise. L’embarcation transportait des déchets radio-actifs. Apparemment, une trentaine d’autres bateaux avec des cargaisons similaires ont connu le même sort. C’est en tout cas ce qu’avancent les enquêteurs.

L‘épave du Cunsky a été retrouvé samedi dernier grâce aux indications de Francesco Fonti, un repenti de la N’Drangheta. D’après son témoignage, la mafia aurait été payée ces vingt dernières années par de hauts-fonctionnaires pour couler les déchets toxiques en pleine mer. Selon les premières investigations, ces déchets proviendraient d’Europe du Nord. Les images sous-marines doivent permettre d’en savoir davantage. En tout cas, cette affaire dépasse le simple cadre de l’Italie. C’est ce qu’explique Silvestro Greco, responsable de la protection de l’environnement en Calabre. “Cela concerne toute la communauté internationale, dit-il. La Méditerranée représente moins d’1% de la surface maritime mondiale. Si dans une zone aussi restreinte, on a déjà plus de trente épaves avec des produits toxiques, imaginez ce que ça doit être ailleurs !” Deux commissions d’enquête parlementaires ont été saisies, la commission de lutte antimafia et celle spécialisée sur les déchets. Certains élus réclament également que le chef du gouvernement, Silvio Berlusconi, fasse le nécessaire pour faire avancer l’enquête. Et d’exiger même que le dossier soit traité de toute urgence. Hasard ou coïncidence : des sources médicales ont souligné une forte augmentation du nombre de cancers mortels dans cette région de l’Italie, depuis une quinzaine d’années.