DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise du lait : la Commission reste inflexible sur les quotas mais propose des aides supplémentaires

Vous lisez:

Crise du lait : la Commission reste inflexible sur les quotas mais propose des aides supplémentaires

Taille du texte Aa Aa

Les actions coup de poing des producteurs de lait et la grève en cours dans huit pays ont en partie fait plier Bruxelles. De nouvelles mesures seront mises en place pour aider le secteur. En revanche, pas de concession sur les quotas. Ils seront bien relevés puis supprimés en 2015, malgré la croisade de l’eurodéputé vert José Bové :

“L’Union européenne doit réduire drastiquement de 5% les quotas laitiers européens, immédiatement, et ce de manière inversement proportionnelle au volume livré par les paysans pour rétablir rapidement un équilibre entre l’offre et la demande. La politique du laisser-faire est insoutenable”, a-t-il lancé depuis l’hémicycle à Strasbourg. Venue s’adresser au Parlement européen, la commissaire à l’Agriculture, Mariann Fischer Boel, a dévoilé les mesures envisagées et livré sa vision de la situation : “Tout d’abord, les aides d’Etat. Le rapport a lancé l’idée que les Etats membres puissent offrir temporairement une aide allant jusqu‘à 15.000 euros aux exploitants dans le cadre de ces mesures temporaires de crise. La Commission a déjà lancé la machine et attend un changement des règles dans les prochaines semaines. La bonne nouvelle, c’est que les prix remontent. Par exemple, en un mois, les prix du beurre ont augmenté de 4% en France, de 8% en Allemagne et plus encore au Royaume-Uni.” Autre objectif affiché : encourager la restructuration du secteur laitier. En clair, encourager une partie des producteurs à quitter la filière. Leurs quotas seraient rachetés et redistribués à d’autres sans pénalités, et ces agriculteurs seraient théoriquement aidés dans leur reconversion.