DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La "jungle" de Calais démantelée la semaine prochaine

Vous lisez:

La "jungle" de Calais démantelée la semaine prochaine

Taille du texte Aa Aa

La “jungle” de Calais, c’est ce campement insalubre ou s’entassent des centaines de migrants venus d’Afghanistan, du Soudan ou d’Erythrée.

Eric Besson, le ministre de l’Immigration a annoncé son démantèlement pour la semaine prochaine, à l’issue de plusieurs mois d’intensification policière pour vider la zone. Ils étaient encore il y a peu, plus de 1500 ici à espérer gagner la Grande- Bretagne. Mais ces dernières semaines, beaucoup ont disparu dans la nature, ou rejoint d’autres squats de la ville. Si le gouvernement dit vouloir affaiblir les filières de passeurs, pour les associations, c’est un coup d‘épée dans l’eau : “La “jungle” est loin d‘être un camping 4 étoiles, c’est déjà un endroit immonde qui ne devrait pas exister. Le fait de la fermer ne changera rien au problème. Ils reviendront très vite s’installer, ou dans cette jungle, ou un peu plus loin, mais ils reviendront”. Depuis la fermeture du centre de Sangatte en 2002, la “jungle” est devenue avec le temps le plus important campement de migrants. Avec l’accroissement des contrôles rendant la frontière de plus en plus hermétique pour l’immigration illégale, beaucoup d’entre eux vivaient là depuis plus d’un an, en attente d’une planque sous un camion… Une zone de non droit, dont la ville ne voulait plus.