DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Italie entre raison et colère après la mort de ses soldats

Vous lisez:

L'Italie entre raison et colère après la mort de ses soldats

Taille du texte Aa Aa

A Rome, les photos des six militaires tués la veille à Kaboul sont exposées au siège de l‘état-major de l’armée. Silvio Berlusconi est venu leur rendre hommage, avant des funérailles nationales lundi.

Le chef du gouvernement espère le retour de ses troupes, même si la situation en Afghanistan n’est pas propice: “Il faut que nous mettions au point une stratégie de transition pour transférer davantage de responsabilité au nouveau gouvernement Karzaï, a répété Silvio Berlusconi, et lui permettre de garantir la sécurité dans le pays et en même temps permettre aux alliés de réduire leurs effectifs.”

Au 186ème régiment de parachutistes, l‘émotion est grande parmi les collègues des six victimes. L’une d’elle, Antonio Fortanuto, laisse un petit garçon de deux ans. Sa soeur raconte leur dernière conversation : “Je lui ai dit que je lui avais envoyé une photo de son fils, il m’a dit qu’il l’avait mise sur son ordinateur, il était très content.”

Kaboul porte encore les traces de l’attentat qui a coûté la vie aux six soldats, et blessé quatre autres. Un kamikaze a jeté sa voiture piégée contre leurs deux blindés légers. 10 civils afghans sont morts dans l’attaque de jeudi.