DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'opposition iranienne défie le pouvoir ultra-conservateur et subit de nouvelles violences

Vous lisez:

L'opposition iranienne défie le pouvoir ultra-conservateur et subit de nouvelles violences

Taille du texte Aa Aa

Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi, les deux ex-candidats réformateurs à la présidentielle ont été pris à partie ce matin lors d’une manifestation organisée par le régime en solidarité avec les Palestiniens.

Des milliers de militants de l’opposition ont en effet profité de ce rassemblement pour afficher leur soutien au clan réformateur et dénoncer une nouvelle fois la réélection controversée d’Ahmadinejad. L’ex-président réformateur Khatami a été molesté et plusieurs de ses partisans ont été battus et arrêtés selon des sites internet et des témoins qui ont posté des vidéo filmées sur leur téléphone portable. Des manifestations ont également eu lieu à Ispahan et à Tabriz. Manifestations marquées là aussi par des arrestations d’opposants effectuées par la milice islamique des Bassidjis. Mahmoud Ahmadinejad a lui profité de la manifestation à Téhéran pour lancer une nouvelle diatribe contre Israël. Le président iranien a encore nié “l’Holocauste en le qualifiant de faux prétexte pour la création de l’Etat hébreu”. Jugeant le régime israélien en bout de course, il a appelé à l’affronter en faisant “un devoir national et religieux”.