DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Proche Orient, un sanctuaire dénucléarisé ?

Vous lisez:

Le Proche Orient, un sanctuaire dénucléarisé ?

Taille du texte Aa Aa

Pour un Proche Orient sans armes nucléaires : c’est le sens d’une résolution adoptée par l’Agence internationale de l’Energie atomique.

De belles intentions exprimées dans un texte non contraignant. Israël, souvent considéré comme le seul pays de la région à être doté de l’arme atomique a voté contre. Et l’Iran, suspecté de vouloir posséder la bombe, s’en est pris à l’Etat hébreu. ‘‘Si les Israéliens ne faisaient pas obstacle nous pourrions avoir, depuis 30 ans, une zone libre de toute arme nucléaire au Proche Orient, c’est l’obstacle le plus important’‘, a affirmé un représentant de Téhéran après le vote. Dans le même temps, Mahmoud Ahmadinejad a affirmé à la presse américaine que son pays n’avait pas besoin d’armes nucléaires. Il n’a toutefois pas exclu formellement la possibilité de doter son pays de ce type d’armements. Des propos qui interviennent à quelques jours de l’Assemblée générale des Nations Unies. Où les représentants de Téhéran doivent rencontrer les 6 grandes puissances engagées dans les négociations sur le dossier nucléaire iranien.