DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les dirigeants des pays de l'Union européenne essaient de mettre la pression sur les Etats Unis sur les bonus

Vous lisez:

Les dirigeants des pays de l'Union européenne essaient de mettre la pression sur les Etats Unis sur les bonus

Taille du texte Aa Aa

A moins d’une semaine du G20 de Pittsburgh, le texte final adopté jeudi par les dirigeants européens demande clairement la possibilité d’une annulation des bonus lorsque les résultats de la banque connaissent une évolution négative et que la rémunération variable versée aux banquiers soit liée à la performance à long terme des banques.

“Le résultat que nous et spécialement moi, attendons de Pittsburgh, a affirmé la chancelière allemande Angela Merkel – et nous devons y arriver pour que Pittsburgh soit un succès – c’est que nous devons atteindre un consensus concernant la régulation des bénéfices. Ceci n’a pas été discuté de façon adéquate à Londres. Et je parle de façon explicite des bonus”.

Les dirigeants des 27 ne sont d’ailleurs pas arrivés à demander clairement un plafonnement des bonus avec une limite absolue. Pour certains économistes seule la fiscalité peut être efficace.

“Les seules mesures qui pourraient vraiment avoir un effet affirme l‘économiste Thomas Piketty seraient des mesures d’ordre fiscal – c’est à dire augmenter les taux d’imposition sur ces revenus exagérément élevés, ces revenus qui dépassent 500 000 ou 1 million d’euros, il n’y a qu’en augmentant les taux d’imposition à ces niveaux-là qu’on aura des effets sensibles.”

A Pittsburgh la semaine prochaine, les dirigeants de l’Union européenne aimeraient que les nations riches décident de verser 7 milliards d’euros aux nations en développement pour les aider à combattre le changement climatique. Les 27 demandent également aux Etats Unis de faire plus d’efforts dans la lutte contre le réchauffement climatique.