DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Prague et Varsovie accueillent favorablement le revirement américain

Vous lisez:

Prague et Varsovie accueillent favorablement le revirement américain

Taille du texte Aa Aa

La Pologne et la Hongrie, deux Etats membres de l’Union européenne, étaient sensées accueillir le bouclier antimissile cher à l’administration Bush. Le projet a changé mais les deux pays restent des alliés de Washington, comme le souligne le Premier ministre polonais.

“Je ne qualifierais pas les évènements de la journée d‘échec pour la Pologne. Je dirais même qu’en étant dans cette partie du globe nous devrons toujours être vigilants quant à la sécurité. Nous ne pourrons jamais dire que nous sommes en sureté à 100%, mais heureusement personne ne peut dire que notre situation est pire aujourd’hui qu’hier”, conclu Donald Tusk. Le nouveau système antimissile imagé par le Pentagone devrait tout de même voir le jour en Pologne et en République tchèque. D’où la prudence des pacifistes qui s’opposaient au projet. A Prague, certains trinquent au revirement américain mais d’autres restent prudents. Près de 70% de la population tchèque étaient hostiles au bouclier antimissile. Reste à savoir si la nouvelle mouture du système de défense américain que Washington compte déployer en Europe de l’Est saura les convaincre.