DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grande manifestation à Saragosse en Espagne pour sauver les salariés d'Opel

Vous lisez:

Grande manifestation à Saragosse en Espagne pour sauver les salariés d'Opel

Taille du texte Aa Aa

Plus de 15.000 personnes ont défilé ce samedi contre les 1.700 licenciements annoncés dans une usine près de Saragosse par Magna, le repreneur d’Opel.

Et cela au pire moment pour les Espagnols, qui connaissent un taux de chômage historiquement haut, à près de 20%. “Ce que nous disons, c’est que nous avons besoin d’un plan industriel pour l’avenir, explique cet ouvrier. Parce que sinon, l’usine de Figueruelas et ceux qui travaillent avec elle risquent de disparaître”. “Je suis là comme toutes les personnes de la région préoccupées par la perte de l’emploi dans cette entreprise, déclare un autre. Cela n’a rien à voir avec une idéologie. Cette usine est en danger et nous devons tous sortir dans la rue pour la défendre”. Le constructeur automobile américain General Motors et la chancelière allemande Angela Merkel ont annoncé le 10 septembre la vente d’Opel au canadien Magna, associé à la banque russe Sberbank, comme le voulait Berlin. mais aujourd’hui Magna veut priver de leur emploi un cinquième des salariés d’Opel en Europe, soit plus de 10.000 emplois. Cinq pays européens sont concernés par les plans sociaux, l’Allemagne restant la plus durement touchée. La Grande Bretagne, l’Espagne et la Belgique reprochent aujourd’hui à l’Allemagne d’avoir cherché à favoriser ses propres sites de production.