DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Amnesty international insiste sur les droits des réfugiés et des demandeurs d'asile

Vous lisez:

Amnesty international insiste sur les droits des réfugiés et des demandeurs d'asile

Taille du texte Aa Aa

Nicolas Berger est le directeur du bureau européen d’Amnesty international, et il insiste tout particulièrement sur les droits des demandeurs d’asile et des réfugiés. La difficulté de la politique d’asile, c’est qu’elle est extrêmement variable d’un pays à l’autre en Europe. Il exhorte donc les pays aux systèmes les plus favorables à ouvrir davantage leurs portes aux réfugiés :

“Par exemple, si vous regardez la situation à Calais, la plupart des Afghans qui se trouvent là ont de la famille au Royaume-Uni. Ils parlent la langue. Il y a de bonnes raisons pour relocaliser les gens dans des pays où ils ont potentiellement un avenir. Donc, du point de vue des droits de l’Homme, nous ne sommes pas contre les efforts de partage du fardeau que l’Union européenne pourrait entreprendre. Mais cela ne doit pas être une excuse pour enfreindre le droit international de la façon dont les Etats du sud le font.” Sur la question des mineurs, il se veut inflexible. Alors que certains pays comme l’Espagne prônent le retour assisté dans le pays d’origine pour les mineurs non accompagnés entrés clandestinement en Europe, Nicolas Berger parle au contraire de la nécessité de les prendre en charge : “Il est très important de comprendre que les mineurs ne doivent surtout pas être renvoyés et ne doivent pas être emprisonnés. Aussi rapidement que possible, il faudrait leur permettre de poursuivre leur scolarité, d’apprendre la langue. Il faut une prise en charge spécifique des mineurs parce qu’ils appartiennent à des groupes vulnérables, il faut un statut spécifique.”