DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le procès Clearstream s'ouvre enfin

Vous lisez:

Le procès Clearstream s'ouvre enfin

Taille du texte Aa Aa

Le procès Clearstream s’ouvre ce lundi matin à Paris. Un duel sous haute tension qui opposera à distance le président Sarkozy à l’ancien Premier ministre Dominique de Villepin. Quatre autres personnes comparaîtront devant le Tribunal correctionnel pour un supposé complot contre l’actuel chef de l’Etat français et d’autres personnalités politiques. Pas moins d’une quarantaine de parties civiles réclameront réparation. Au coeur de ce procès, cette question : qui a manipulé les fichiers et utilisé la fausse liste de comptes de la banque d’affaires luxembourgoise Clearstream ? Peut-être cet homme, l’informaticien Imad Lahoud. Les listes imputaient la détention d’argent sale à des centaines de personnes, dont Nicolas Sarkozy, identifié sous les noms Nagy Bocsa, ses patronymes hongrois. Ces listes étaient censées résoudre le mystère des pots-de-vin liés à une vente de frégates militaires à Taiwan en 1991. L’ancien patron d’EADS, Jean Louis Gergorin est accusé d’avoir sciemment transmis les faux listings à la justice. A l‘époque ministre des Affaires étrangères, Dominique de Villepin se dit de bonne foi et assure n’avoir jamais visé Nicolas Sarkozy. La défense de l’ancien Premier ministre demande au président de se retirer des parties civiles car il a une autorité indirecte sur une partie de la magistrature.